CAN-Egypte2019: les Pharaons se débarrassent de du Zimbabwe !

CAN-Egypte2019: les Pharaons se débarrassent de du Zimbabwe !

La Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 a démarré ce vendredi 21 juin. Opposés au Zimbabwe, les poulains de Javier AGUIRRE se sont imposés sur la plus petite des marques (1-0), au stade international du Caire. Une victoire qui leur permet de se rassurer avant la prochaine journée.

Tous les projecteurs étaient braqués sur Mohamed Salah, mais la lumière est venue de Trezeguet. Juste avant la mi-temps, lancé sur son côté gauche, il demande le une-deux avec Ashraf avant de tromper un Sibanda jusqu’ici impeccable d’une frappe sèche (41e). 1-0, juste assez pour sauver l’Égypte, pays hôte de la CAN 2019, d’une vilaine déconvenue pour son match d’ouverture.

Pied sur le ballon, les Pharaons auront pourtant poussé tout le match, se créant plus d’occasions que leur adversaire (16 tirs à 11, 9 tirs cadrés à 2). Mais ils n’auront que rarement été dangereux, n’inquiétant presque jamais outre mesure la défense zimbabwéenne. Face aux attaques égyptiennes, les Warriors du Zimbabwe ont pu compter sur leur portier Sibanda, auteur de 8 arrêts avant d’être remplacé sur blessure par Chipezeze. Des attaques qui reposaient trop systématiquement sur Mohamed Salah (7 tirs, 4 cadrés), volontaire mais peu inspiré, qui s’est souvent heurté à la défense vert et jaune et n’a pas su concrétiser les occasions qu’il a créées. Le récent vainqueur de la Ligue des champions avec Liverpool est la principale arme de cette sélection, et ça a tendance à se voir.
face, le Zimbabwe, qui participe à la quatrième CAN de son histoire, a fait bien plus que de la figuration. Très appliqués derrière, les Warriors ont provoqué quelques frissons dans les travées du stade international du Caire, mais ont manqué d’efficacité dans le dernier geste, bien canalisés par une défense égyptienne bien en place. Dans un groupe où elle rencontrera la République Démocratique du Congo et l’Ouganda, cette équipe zimbabwéenne peut prétendre à une première qualification en phase à élimination directe de son histoire si elle maintient son niveau de jeu. Pour l’Égypte, malgré cette victoire et ces trois points déjà très importants, il s’agira en revanche de le hausser après un premier match dominé mais un peu terne. Dans un groupe largement à leur portée, les Pharaons, et pas seulement Mohamed Salah, doivent confirmer leur statut de favori. Pour pouvoir répondre aux défis qui arriveront sûrement dès les huitièmes de finale.